Ce sont trois photos de la même place à différentes époques qui est la descente du Grand hôtel de sud Gite d'étape. Il a pris plusieurs noms suivant les partenaires avant d'être Kenzi Azghor. C’était un lieu de rencontre et de rendez-vous des jeunes de Ouarzazate avec les touristes, acteurs, cinéastes et producteurs de différentes nationalités(Italiens, Français, Japonais et Américains) et c’est grâce à cette route que bon nombre de nombreux Ouarzazis s’étaient retrouvé en France ou en Italie. C'est sur cette descente où les jeunes rencontrent à la tombée de la nuit PIER PAOLO PASOLINI que nous appelons nous enfants d'Elkochla PAOLO tout court, qui a réalisé beaucoup de films dont plusieurs scènes à Ouarzazate tel Œdipe Roi. Paolo revient le plus souvent à Ouarzazate en Mars et en été en tant que touriste ou explorateur de nouveaux sites de tournage pour un film, un reportage ou un documentaire. Au cours de ces multiples visites il a tissé des relations d’amitiés avec beaucoup jeunes soit dans le secteur de cinéma plus particulièrement les comparses ou même hors de ce secteur. PPP est connu dans toute Ouarzazate de cette époque pour son penchant vers les garçons et les plus jeunes à qui il offre ses services en contrepartie d’un don généreux ou d’un rôle dans l’un de ses films. D’autres acteurs de renommée ont été rencontré sur cette descente, dont feu Antony Quinn qui a aimé Ouarzazate avant son invasion par les antennes TV ainsi qu’une autre sommité arabe Feu ABDELAH GHAIT et les fameux STARSKY Et HUTCH, LINO VENTURA , JEAN PAUL BELMONDO etc..
Les grottes qui longent la route était un refuge idéal pour les jeunes qui fument et ceux qui boivent à l’insu des passants. En empruntant cette routes certains ont la frousse surtout les filles car les gens les qualifient d’endroits hantés. Au sommet de cette piste il y a un sentier qui mène à la décharge de l’hôtel Gite au dessus du Marabout Sidi Abderrahmen Belhadj ( ou les temoins presentés au tribunal pretent serman) où les jeunes ramassent les bouteilles vides des vins blancs et rouges qu’ils vendent à monsieur DIMITRI pour 50 cts la pièce, prix de billet d’entrée au cinéma à Ourti N’Oumghar
Par ailleurs, cette montée annonçait la fin de la voie goudronnée à l'époque. C’était un raccourci pour aller à Taourirt Sidi Daoud et plus particulièrement à Ourti N’Oumghar. Pendant les deux fêtes religieuses Aïd Al Fitr et Aïd AL Adha les gens l’empruntaient pour aller à l’unique Moussalla pour la prière. Elle effleure également le cimetière de Tamghzazte avant la présence de la résidence "Karam palace". On descendait par Talate Nouanssif pour ensuite monter la colline ou il y a aujourd'hui l'Institut de Technologie Appliquée (ITA). Ensuite descendre et rejoindre, la grotte de Habiba et les potiers avant l’existence du Quartier Oued Eddahab, en se faufilant entre les tombes du cimetière juif. Cette traversée était le chemin du raccourci favori pour les enfants de Ait kdif, Sidi Daoud et Taourirt pour rejoindre soit le cinéma ATLAS d'Akennouch soit "Lkantina" "Lkchla" ou le souk Elhad et aussi pour ceux d’ELKANTINA pour aller au complexe sportif de Sidi Daoud.

73. La route vers l'Hôtel GITE D'ETAPE à Ouarzazate dans les années 60/74 PREMIÈRE PARTIE: Par Mohammed Bayoussef
73. La route vers l'Hôtel GITE D'ETAPE à Ouarzazate dans les années 60/74 PREMIÈRE PARTIE: Par Mohammed Bayoussef
73. La route vers l'Hôtel GITE D'ETAPE à Ouarzazate dans les années 60/74 PREMIÈRE PARTIE: Par Mohammed Bayoussef
Retour à l'accueil