SI LMADANE. OUARZAZATE des années 70-80 ressemble à un village ou tout le monde se connait. C'est dans la continuité des marginaux connus à et qui ont marqué son histoire classés dans une catégorie de fous et de grands maitres du mot et du kalima : SI LMADANE est l’un d’eux, le fou d'une sagesse sans faille qui fait l'objet d'une forte admiration de ceux qui l'ont approché de prés, les étudiants, les instruits et les intellectuels de Ouarzazate et en particulier Tamassinte son fief .SI LMADANE un gros bonhomme à la barbe de philosophe. Un fou, un marginal, un philosophe. Il manie le mot et excelle dans le savoir et le jugement des valeurs morales. Ces dernières font l'objet par les insensés de moqueries, de l'injure et de la provocation. SI LMADANE ne demandait pas l’aumône. Il se contente de vous regarder, lancer le mot qui vous laisse juste du temps de penser et de méditer car, il est infaillible dans son raisonnement. SI LMADANE est un fou-sage au statut ambigu, il était généreux et je n'oserais jamais le citer ou le décrire comme un mendiant, ou un clochard ce qui me pousse à m'interroger s'il avait choisi la rue ou si c'était la société impitoyable qui l'a rejeté dans cette même rue. Certes, c’est un fou humble qui ne cesse de vous conseiller, de vous mettre en garde. Je l'aimais beaucoup pour ces qualités d’un homme aux mots sages réfléchis qui sont rares de nos jours.

SI LMADANE ET le cinéma d’après LHassane Mazouz (traduit par Bayoussef Mohammed)
La salle était fort pleine à craquer, c’était un samedi soir des années 80, le lieu c’est le cinéma Atlas d’Akennouch à Ouarzazate,projection d’un film Hindou suivi d’un film de Karaté après une entracte de 10mn comme c’était le cas durant cette époque. A force d’assister à ce régime, la rumeur entre les élèves à créer le terme de l’histoire-géo pour faire allusion aux deux films qui se projettent successivement dans la salle obscure. Ce jour-là SILMADANE était présent entrain de suive une scène où un policier suit un voleur en pleine rue, soudainement le voleur profite du coin de la rue et se jette dans un tonneau d’ordure et s’y cache, le policier ne l’a pas vu et commence à chercher à gauche et droite en vain, à ce moment si LMADANE qui est debout au chevet de la porte crie à Haute voix ."هاتنينا غ البرميل" Il est dans le tonneau، mais le policier continue à chercher، et encore une fois SILMDANE avertit le policier. Au bout d’un instant le policier essoufflé vient se mettre debout prés de tonneau et se demande où est passé son fugitif. Soudainement, le voleur bâton à la main frappe le policier à bout portant sur la tête et il a perdu connaissance. Au même moment Si LMADANE crie de toutes ses forces je te l’ai dis, je te l’ai dis et tu n’as pas fait attention ‘" ياك نيغاكت". A cet instant la salle éclate de rire et SI LMADANE quitte la salle laissant les spectateurs finir leur séance. C’était l’une des scènes parmi d’autres de Si LMADANE

56. LES MARGINAUX D’OUARZAZATE Par Mohamed Mazouz en collabaration avec Bayoussef Mohamed
56. LES MARGINAUX D’OUARZAZATE Par Mohamed Mazouz en collabaration avec Bayoussef Mohamed
56. LES MARGINAUX D’OUARZAZATE Par Mohamed Mazouz en collabaration avec Bayoussef Mohamed
Retour à l'accueil